Santé du chat au quotidien


Votre pharmacie doit comprendre :

 

-        des compresses (stériles et non stériles) ;

-        un thermomètre avec embout fin (électronique, si possible à lecture rapide) ; l'idéal est de déposer un petit peu de vaseline sur l'embout au prélable, et surtout de bien penser à le nettoyer et le désinfecter à l'alcool à 70° après utilisation ;

-        une bande auto-agrippante (vetrap) ;

-        de la Vetedine (ou Betadine) ;

-        un pansement digestif (Smecta ou Canikur Pro) ;

-        un nettoyant oculaire (ou serum physiologique) et auriculaire ;

-        des gants latex ;

-        de l'huile de paraffine ;

-        une collerette ;

-        des seringues (1, 2 et 5 ml) sans aiguille ;

-        du vermifuge ;

-        un coupe-griffe ;

-        une pince à tiques.

 

Si votre chat n'est « pas en forme »

 

-        Vérifiez sa température : la normalité se trouve de 38 à 39°C. En cas d’hypo ou hyperthermie prévenez votre vétérinaire.

-        Surveillez son appétit ; il ne doit pas jeûner plus de 48h. Le cas échéant prévenez votre vétérinaire.

-        Assurez-vous qu’il ne vomit pas. Le cas échéant, combien de fois vomit-il par jour ? S’il ne vomit qu’occasionnellement, et que ce sont surtout des bourres de poils, vous pouvez lui proposer une pâte type Savorial.

Certains chats gloutons se jettent sur la nourriture et régurgitent tout aussitôt. Vous pouvez mettre son alimentation dans une gamelle adaptée ou dans un distributeur de croquettes comme le Pipolino (qui favorise en plus son exercice).

Cependant, si les vomissements sont répétés dans la journée, n’hésitez pas à en informer votre vétérinaire.

-        Assurez-vous qu’il n’a pas de diarrhée ou au contraire qu’il n’est pas constipé. En cas de diarrhée, vous pouvez le vermifuger dans un premier temps, et lui proposer un pansement digestif (type Canikur Pro ou Smecta). Évitez de changer son alimentation, ce qui pourrait accentuer (ou avoir provoqué au préalable) sa diarrhée.

S’il est constipé, vous pouvez lui faire avaler un peu d’huile de paraffine.

N’hésitez pas en cas de doute ou d’inquiétude à contacter votre vétérinaire.

-        Vérifiez qu’il urine normalement. S’il a des difficultés à uriner, si vous voyez quelques gouttes de sang ou s’il urine fréquemment de petites quantités en dehors de la litière, prévenez votre vétérinaire. Ce peut être une infection urinaire ou des calculs qui doivent être traités rapidement.

 

Plaie

 

-        Si votre chat présente une petite plaie superficielle, vous pouvez la nettoyer à l’aide d’une compresse imbibée de Vetedine (Betadine) diluée avec un petit peu d’eau, et éventuellement y étaler une crème cicatrisante (Dermaflon, Sulmidol) ou y pulvériser un spray désinfectant et cicatrisant (Cothivet, dont l’odeur permet d’éviter le léchage). L’idéal, selon la localisation de la plaie, serait de mettre une collerette à votre chat, afin d’éviter un léchage intensif et par conséquent une cicatrisation plus lente.

-        Si la plaie est profonde, que l’animal saigne abondamment, appelez votre vétérinaire, et en attendant de l’amener vous pouvez lui faire un pansement compressif afin de limiter le saignement (avec une bande de vetrap ; évitez l’élastoplaste qui colle et qui est délicat à retirer).